Welgevonden Game Reserve a annoncé avec fierté la mise en place d’un programme d’achat de 30 millions de R pour la réserve. Grâce au programme, la population d’animaux sauvages existante augmentera de manière significative avec l’introduction de plus d’impalas, de gnous, de zèbres, de cobes et d’hippopotames. Cette étape spectaculaire est le résultat de nombreuses années de recherche universitaire sur les conditions nutritionnelles spécifiques de la réserve.

Il y a environ huit ans, les chercheurs de la réserve ont conclu que le taux de natalité de nombreux ongulés de la réserve était inférieur aux prévisions. L’accent a rapidement été mis sur la végétation pauvre en nutrition et des stratégies ont été développées pour lutter contre ce problème. Un plan d’intervention à grande échelle a été mis en place dans le but de créer des prés de pâturage qui se perpétuent de manière autonome avec une nutrition plus agréable au goût et de meilleure qualité. La science derrière la stratégie visait à manipuler la végétation en utilisant des méthodes comprenant l’utilisation du feu, des interventions mécaniques, des engrais et l’ajout de micronutriments au système. Ces manipulations ont été la clé pour transformer les pauvres ressources alimentaires de la réserve en zones plus riches en nutriments afin de stimuler la propagation et la survie des ongulés. Un objectif important a été de réaménager ces zones de manière permanente afin qu’elles s’auto-perpétuent et ne nécessitent plus d’intervention humaine. Cette stratégie est devenue un concept éprouvé et le déploiement tactique a été planifié vers la fin de 2014.

Afin d’établir ces pâturages, et ainsi de maintenir et d’accroître la population d’ongulés, 30 millions de R seront investis dans l’introduction de nouveaux animaux entre 2015 et 2018. Ce programme d’achat d’animaux a été développé par le comité de pilotage scientifique de Welgevonden, qui conseille les gestion scientifique et écologique. Le professeur Herbert Prins de l’Université Wageningen des Pays-Bas, membre clé du WSSC et qui a joué un rôle déterminant dans le développement de ce programme, a passé quelques mois dans la réserve pour se concentrer sur cette question.

Game-purching-programme1-Mhondoro-Game-Lodge-700x400

« Pour assurer la survie de la population d’ongulés de manière autonome, il convient d’introduire un grand nombre d’animaux dans la réserve », a déclaré le professeur Prins. «L’augmentation du nombre d’ongulés permettrait d’accroître plus rapidement l’agrandissement des pelouses et la productivité des herbes plus appétissantes et nutritives, indispensables à la nutrition des populations d’ongulés et à l’amélioration de leurs chances de survie.»

Frank et Myriam Vogel, propriétaires de Mhondoro Safari Lodge & Villa, l’un des lodges de la réserve, ont généreusement soutenu le programme d’achat d’animaux en fournissant la première moitié du capital requis au moyen d’un prêt sans intérêt de 15 millions de R accordé par leur fondation MF. «Dans un monde de plus en plus peuplé, nous pensons qu’il incombe à l’homme de protéger la nature dans la mesure de ses moyens», a déclaré M. Vogel. «Vivant dans cette belle partie du monde, nous nous sentons obligés de perpétuer les choses. Forts de cette vision et avec l’aide de l’ancien couple de dirigeants de Mhondoro, Jasper Bruinsma et Annemarie Sechterberger, nous avons décidé de contribuer au programme d’achat d’animaux de Welgevonden Game Reserve par le biais de notre fondation, MF Foundation..”

Questions or more information?


or email us: || call us: +27 87 150 2314